Délégationdu Val-de-Marne

Crise sanitaire et sociale

« Un geste attendu mais insuffisant »

Le versement de 150 euros pour les ménages allocataires du revenu de solidarité active (RSA) et de l’allocation de solidarité spécifique (ASS ), ainsi qu’une aide de 100 euros par enfant pour toutes les familles bénéficiant de l’aide au logement, est une avancée, mais il n’est pas suffisant. Le Secours Catholique réagit à l’annonce du 15 avril.

« Un geste attendu mais insuffisant »

publié en avril 2020

Dans son allocution du 13 avril 2020, le Président de la République a annoncé la mise en place d’un soutien financier exceptionnel aux familles en situation de précarité. Le Secours Catholique remercie l’ensemble des citoyens et organisations qui ont permis d’obtenir une aide financière d’urgence pour les familles modestes, mais pointe les insuffisances de la proposition gouvernementale.

JPEG - 442.3 ko
plaidoyer

Mais notre appel solidaire ne doit pas faiblir car le Parlement a jusqu’au 17 avril pour corriger et amplifier le dispositif présenté le 15 par le Premier ministre. Or le périmètre comme les montants évoqués ne sont pas à la hauteur de nos attentes et du naufrage social qui menace les plus pauvres de ce pays.

En effet, si l’annonce par le Premier ministre, Édouard Philippe, d’un versement le 15 mai de 150 euros pour les ménages allocataires du revenu de solidarité active (RSA) et de l’allocation de solidarité spécifique (ASS ), ainsi qu’une aide de 100 euros par enfant pour toutes les familles bénéficiant de l’aide au logement, est une avancée. Mais elle est loin de répondre à l’ensemble des situations de précarité rencontrées par les équipes du Secours Catholique sur le terrain.

Jean Merckaert, directeur de l’Action plaidoyer en France et à l’international du Secours Catholique, réagit à l’annonce de l’aide exceptionnelle pour les démunis :

JPEG - 67.1 ko
Jean Merckaert

https://www.youtube.com/watch?v=gpU...

Pour lire la suite

Imprimer cette page

Faites un don en ligne